Les autres mesures pour favoriser l’emploi

Partagez

Accompagnement, contrat de travail spécifique, accès privilégié à certains métiers… Divers dispositifs peuvent vous aider à vous insérer professionnellement.

Jeune, personne en situation de handicap, demandeur d’emploi… En fonction de votre profil, vous pouvez bénéficier de nombreux dispositifs pour trouver un emploi durable.

Le Parcours emploi compétences (PEC)

Le PEC est par exemple accessible aux personnes éloignées du marché de l’emploi (chômeurs de longue durée, habitant·e·s d’un quartier prioritaire, bénéficiaires de minima sociaux, personnes en situation de handicap, seniors…). Il permet notamment de bénéficier d’un contrat aidé par l’Etat : un contrat unique d’insertion.
Lorsqu’il embauche dans le cadre d’un PEC, l’employeur, qu’il s’agisse d’un entreprise privée, d’une association ou d’un organisme public, perçoit une aide financière. En contrepartie, il s’engage à accompagner et à former la nouvelle recrue et à lui délivrer au terme de sa mission, une attestation d’expérience professionnelle afin qu’elle puisse retrouver facilement un emploi.

La durée minimale du contrat est de 6 mois, renouvelable jusqu’à 24 mois (et jusqu’à 36 mois d’ici le 16 août 2021 du fait de la crise sanitaire).

Pour bénéficier de ce dispositif, adressez-vous à votre agence Pôle emploi, votre mission locale ou un organisme Cap emploi.

Besoin de précisions sur le PEC ? Consultez le site du ministère du Travail.

Le contrat à durée déterminée d’insertion (CDDI)

Si vous êtes au chômage, que vous êtes en situation de difficulté sociale et de précarité, vous pouvez par ailleurs signer un CDDI.  Ce type de contrat peut être proposé par une entreprise d’insertion, une association intermédiaire d’insertion ou un atelier et chantier d’insertion.

La durée du CDDI ne peut être inférieure à 4 mois. Elle est renouvelable jusqu’à 24 mois (36 mois du fait de la crise sanitaire). Le temps de travail doit être au minimum de 20 heures hebdomadaires.

Le contrat adultes-relais

Le contrat adultes-relais est quant à lui réservé aux personnes de plus de 30 ans, sans emploi (ou travaillant dans le cadre d’un PEC) et résidant dans un quartier prioritaire. Il permet d’accéder à un emploi d’« adultes-relais ». Les missions s’articulent autour de la médiation culturelle et sociale (accueil et information, résolution de petits conflits par la médiation, participation à la vie associative…).

Les employeurs peuvent être des établissements scolaires, des associations, des mairies, des hôpitaux…

Les emplois francs

L’objectif de ce dispositif est de favoriser l’emploi des personnes résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV).

L’Etat verse une aide financière à un employeur qui embauche un habitant d’un QPV. Son montant est variable : de 2 500 à 5 000 euros par an. Il existe par ailleurs une prime exceptionnelle si l’embauche concerne une personne de moins de 26 ans. Le contrat de travail doit être de 6 mois minimum ou à durée indéterminée.

La prime est accordée jusqu’au 31 décembre 2021 (jusqu’au 31 mai 2021 pour la prime exceptionnelle).

Si vous avez du mal à vous faire recruter, vous pouvez également bénéficier d’un accès privilégié à certains emplois. C’est notamment ce que permet le Pacte (Parcours d’accès aux carrières de la fonction publique territoriale, hospitalière et d’Etat).

Rédacteur : Isabelle. F
Date de mise à jour : 12/05/2021