Des solutions pour les décrocheurs

Partagez

Vous êtes sur le point de quitter le système scolaire sans qualification ou vous avez « décroché » ? De nombreux dispositifs peuvent vous aider à rebondir.

Chaque année, en France, environ 80 000 jeunes quittent l’école sans diplôme. En 2020, le nombre de décrocheurs est probablement plus élevé du fait de la crise sanitaire.
Vous êtes dans cette situation ? Vous pouvez bénéficier de plusieurs dispositifs.

Il existe un numéro d’assistance et d’information sur le décrochage : 0 800 12 25 00 proposé par le ministère de l’Éducation nationale. L’appel est gratuit et accessible du lundi au vendredi. Sur cette ligne, des conseillers peuvent vous renseigner.

Sur le site nouvelles-chances, vous trouverez également diverses informations.

Vous vous orientez vers la voie professionnelle

Vous êtes collégien et vous envisagez d’intégrer au plus tôt le marché du travail ? Vous pouvez opter pour une 3ème prépa-métiers afin de découvrir la voie professionnelle, le monde de l’entreprise et les formations en alternance.

Si vous avez entre 16 et 25 ans et que vous êtes sorti du système scolaire sans qualification, vous pouvez aussi intégrer une école de la deuxième chance (E2C). Vous bénéficierez d’une formation gratuite et rémunérée pour développer un projet professionnel. Elle vous permettra de faire des stages en entreprise, de vous former en alternance, d’intégrer un cursus qualifiant ou de décrocher un emploi sans diplôme.

Pour trouver une structure à côté de chez vous, consultez le site du réseau des écoles de la deuxième chance.

Autre option : intégrer un Etablissement public d’insertion de la défense (Epide). Ces structures accueillent des jeunes âgés de 18 à 25 ans en internat. Pendant 8 mois, ils réfléchissent à leur orientation, revoient les fondamentaux, font du sport, participent à des actions de solidarité, passent le code en vue d’obtenir le permis… Ils perçoivent 210 € par mois pendant leur formation auxquels peuvent être ajoutés environ 700 € s’ils trouvent un emploi durable ou une formation professionnelle à la fin de leur parcours.
Pour trouver un centre, rendez-vous sur le site des Epide.

Si vous voulez travailler, vous pouvez aussi bénéficier de nombreux dispositifs pour vous accompagner vers l’emploi.

Vous souhaitez reprendre vos études

Si vous avez entre 16 et 25 ans et que vous n’avez pas de diplôme ou de qualification, vous pouvez faire valoir votre droit au retour en formation. Il vous permet de bénéficier d’une place au sein d’un établissement de l’Education nationale ou de l’enseignement agricole pour reprendre des études.

Les micro-lycées s’adressent quant à eux aux 16-26 ans qui ont quitté le système scolaire depuis au moins 6 mois. Les élèves sont accueillis en petits groupes pour préparer un bac en un ou deux ans. Dans la région, le lycée Georges Brière, à Reims fait partie de ce dispositif.

Il existe par ailleurs en France des lycées de la nouvelle chance qui proposent des prestations similaires aux micro-lycées.

Vous pouvez également poursuivre des études dans des établissements aux pédagogies différentes comme Montessori, Decroly ou Steiner.

Pour en savoir plus sur ces diverses options, consultez les spécialistes de l’orientation. Il existe aussi probablement une structure information jeunesse à côté de chez vous.

Zoom sur

S’engager
Vous voulez vous investir dans le domaine de l’environnement, de l’animation, du social en France ou à l’étranger… Pensez au Service Civique  ou au Service Volontaire Européen ! Ces volontariats ne sont ni un emploi ni une formation mais une manière d’acquérir des compétences en dehors du système scolaire. Vous pouvez aussi effectuer un service militaire volontaire.

Rédacteur : CRIJ - Christine P.
Date de mise à jour : 23/03/2021