Contraception et grossesse

Contraception - Grossesse - IVG
Femme lisant son teste de grossesse
Partagez

Bien choisir sa contraception, cela permet de vivre sereinement sa sexualité. Des spécialistes sont à votre disposition pour vous conseiller, vous aider, vous informer.

Contraception, comment (bien) la choisir ?

Avant tout, il faut se rappeler qu’il existe de la contraception masculine et féminine. Le préservatif masculin est le moyen de contraception le plus courant et demeure le seul moyen efficace pour se protéger des infections sexuellement transmissibles.

  • Les moyens de contraception

Il existe beaucoup de moyens de contraception différents : avec ou sans hormones, à poser soi-même ou par un professionnel, etc. Mais heureusement, un seul site peut répondre à toutes vos questions : Choisir sa contraception. Il offre en effet une documentation complète et détaillée sur tous les différents moyens auxquels vous pouvez accéder.
En plus des informations sur chaque méthode contraceptive, il existe désormais pour vous guider un questionnaire simple et anonyme. Il vous permet de définir quelle contraception vous convient le mieux, en fonction de vos besoins et de vos attentes.

  • À qui en parler ?

Avant de choisir votre contraception, n’hésitez pas à en parler à votre partenaire, votre famille, vos amis ou à un professionnel de santé. Ce dernier reste le meilleur interlocuteur, qui pourra vous accompagner et vous conseiller. Il peut s’agir d’un médecin généraliste, d’un gynécologue mais aussi d’un infirmier scolaire ou d’un pharmacien. Vous pouvez aussi vous rendre dans un Centre de Planification ou d’Education Familiale (CPEF) ou une antenne du Planning Familial.

  • Se faire prescrire un moyen de contraception

Les préservatifs masculins et féminins sont en vente libre, vous n’avez donc pas besoin d’ordonnance. En revanche, les autres moyens de contraception doivent généralement être prescrits par des professionnels de santé (pas nécessairement par un gynécologue). Attention, si vous avez plus de 18 ans, toutes les méthodes contraceptives ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale.

Vous êtes mineur.e ? La prise en charge de votre contraception est gratuite, à savoir : les consultations, les examens et le coût des contraceptifs.
  • Besoin d’une contraception en urgence … comment faire ?

Oubli de pilule, préservatif qui craque… Dans ces cas-là, il est nécessaire de recourir à une contraception d’urgence.

Si le rapport sexuel date de moins de 72 heures, vous pouvez avoir recours à la contraception d’urgence, aussi appelée « pilule du lendemain ». Il s’agit d’un comprimé pris en une fois, délivré sans ordonnance par les pharmacies, ou les centres de planification. Vous pouvez également vous adresser aux infirmières scolaires si vous êtes au collège ou au lycée. La contraception d’urgence est gratuite pour les mineures.

Attention : la pilule du lendemain n’est pas un moyen de contraception, sa prise doit rester occasionnelle.

Rendez-vous sur Contraception d’urgence pour avoir les réponses à toutes vos questions!

Grossesse non prévue, IVG : que faire et à qui en parler ?

Vous pensez être enceinte ? Avant tout, faites un test de grossesse pour être fixée rapidement et de manière fiable. Si vous avez un doute, vous pouvez en faire plusieurs. Les tests de grossesse sont disponibles en pharmacie ou gratuitement dans les centres de planification et les antennes du Planning Familial.

  • L’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG)

Si votre grossesse est non désirée, vous avez le droit d’avorter avant la date limite légale des 12 semaines de grossesse. Vous n’êtes pas obligée d’en informer votre partenaire sexuel, ni aucun membre de votre famille si vous n’en avez pas envie. De plus, l’IVG est prise en charge à 100% par l’Assurance Maladie. Sans Sécurité sociale, vous pouvez être accueillie gratuitement et anonymement dans des centres de planification familiale et des antennes du Planning Familial.

Bon à savoir : Avant un avortement, vous devez obligatoirement suivre deux consultations médicales avec un professionnel de santé (médecin, sage-femme). Pour ces examens, vous pouvez vous rendre dans un centre de planification familiale, ou bien au centre P.M.I (Protection Maternelle et Infantile) de votre ville.

  • Pour les mineures :

Vous pouvez recourir à l’IVG avec ou sans le consentement de vos parents. En revanche, une personne majeure doit vous accompagner.

Vous pouvez trouver toutes les informations sur l’IVG sur ivg.gouv.fr.

Zoom sur

Un Numéro gratuit et anonyme existe pour vous aider, vous conseiller et vous écouter : 0 800 08 11 11

Rédacteur : CRIJ - Claire V.
Date de mise à jour : 28/10/2020