En cas de coup dur ou d’urgence sociale

urgence sociale
Partagez

Si vous vous retrouvez en grandes difficultés de logement, il y a plusieurs manières d'obtenir de l'aide.

Des structures diverses existent pour vous aider en cas d’urgence sociale ou de difficultés d’hébergement. N’hésitez pas à contacter la structure Info Jeunes proche de chez vous pour connaître les solutions locales.

Difficultés pour payer son loyer

Vous êtes en difficultés financières et vous avez du mal à payer votre loyer ? Un numéro existe pour vous aider : SOS loyers impayés, 0805 16 00 75. Il s’agit d’un numéro vert, accessible du lundi au vendredi. Vous pourrez ainsi entrer en contact avec une agence départementale d’information sur le logement (ADIL). Un juriste peut alors vous renseigner.

A noter : en France, il existe une trêve hivernale de début novembre à fin mars. Aucune expulsion locative ne peut avoir lieu durant cette période.

Hébergement avec accompagnement social

Les logements Adoma

Adoma propose des logements sociaux partout en France. Tout le monde, à condition d’être de nationalité française ou d’avoir un titre de séjour, peut déposer une demande de logement. Celle-ci est soumise à des conditions de ressources. Les tarifs, différents selon chaque résidence, comprennent une redevance qui inclut un loyer ainsi que des charges, prestations, équipements… Les prix sont intéressants et vous pourrez en plus bénéficier de l’APL.

Les Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS)

Les CHRS ont pour mission d’assurer l’accueil, le logement, l’accompagnement et l’insertion sociale des personnes en grande difficulté. Ils vous aident à accéder ou à retrouver une autonomie personnelle et sociale. Chaque établissement reçoit des publics différents. Ils proposent aussi des types de logements variés (individuels ou collectifs). Une participation financière est généralement demandée. Si vous souhaitez faire une demande, adressez-vous directement au Service Social ou au CCAS de votre mairie.

Résidences sociales et maisons relais

Il existe en Grand Est d’autres résidences sociales qui permettent un hébergement temporaire. Elles s’adressent aux personnes en difficultés sociales et financières. L’objectif est toujours de favoriser l’autonomie.

Enfin, les Maisons Relais proposent un accompagnement très fort. Elles accueillent en effet “des personnes à faible niveau de ressources, dans une situation d’isolement ou d’exclusion lourde, et dont la situation sociale et psychologique, voire psychiatrique, rend impossible à échéance prévisible leur accès à un logement ordinaire”.

Hébergement d’urgence

En cas d’urgence sociale, certains lieux peuvent vous dépanner de manière provisoire.

Si vous n’avez nulle part où aller,  composez le 115 pour obtenir un hébergement d’urgence. C’est le numéro de téléphone du SAMU social, il est gratuit. Il fonctionne toute l’année, 7 jours sur 7, 24h/24. Il est accessible d’un téléphone fixe, d’un portable ou d’une cabine téléphonique, même sans carte.

Si vous n’êtes pas dans une situation d’urgence immédiate et que d’autres solutions s’offrent à vous, vous pouvez entrer en contact avec les services sociaux des mairies. Ces relais vous orientent ensuite vers des possibilités d’hébergement.

Vous êtes étudiant ? Vous pouvez contacter le service social de votre CROUS. Il vous aide également à trouver un hébergement d’urgence.

Enfin, vous pouvez aussi vous tourner vers les associations d’aide humanitaire comme la fondation Abbé Pierre, le Secours catholique ou le Secours populaire.

Rédacteur : CRIJ - Joanna L.
Date de mise à jour : 17/12/2020

risus. neque. libero velit, luctus dictum Praesent