Bourses et aides à la mobilité

Bourses et aides à la mobilité
Partagez

Il existe de nombreux soutiens financiers pour mieux organiser sa mobilité

Les bourses européennes

L’UE, avec Erasmus+, propose systématiquement des bourses européennes, que vous partiez pour étudier ou faire un stage en entreprise. Pour les chercheurs et étudiants chercheurs, l’Union européenne propose également la bourse Marie-Curie.

Les bourses nationales

  • Si vous bénéficiez des bourses nationales sur critères sociaux, une aide supplémentaire dénommée AMI (aide à la mobilité internationale) existe. Son montant est de 400 euros par mois. Cette aide concerne des séjours d’études ou de stage s’ils sont prévus dans le cadre de votre cursus. La durée de cette mobilité peut aller de 2 à 9 mois.
  • Si vous souhaitez partir étudier à titre individuel au sein d’un des pays membre du Conseil de l’Europe (47 pays), vous pouvez continuer à percevoir votre bourse sur critères sociaux dans les mêmes conditions qu’en France, mais à certaines conditions. Les demandes se font auprès du CROUS de votre région.
  • Le ministère des Affaires étrangères propose sur son portail des offres de bourses de coopération internationale avec des pays partenaires à travers le monde (niveau Master).

Les accords bilatéraux

  • Depuis la sortie du Royaume-Uni de l’UE, chaque université britannique décide des bourses qu’elle souhaite proposer aux étudiants européens. Vous pouvez consulter leur site ou bien consulter ce site qui recense des universités qui ont spécifiquement développé de telles aides.
  • La Commission Fulbright franco-américaine offre des bourses à des étudiants, jeunes professionnels ou chercheurs français. Selon votre profil, vous pouvez bénéficier des différents programmes Fulbright.
  • L’Association d’Amitié Franco-Espagnole offre aux étudiants la possibilité d’effectuer des stages ou des formations en entreprise grâce à un système de bourses.
  • L’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) attribue  des bourses pour Stages pratiques pour filières professionnelles (CAP, BEP, Bac Professionnel, Bac Technologique, BTS), pour Stages pratiques pour étudiants (filières universitaires) ainsi que pour réaliser un Job dans la ville jumelée.
  • L’Office franco-québécois pour la Jeunesse (OFQJ) attribue des bourses de stage aux étudiants ou élèves en formation technique ou professionnelle de tous niveaux.

Les bourses des collectivités locales

La Région Grand Est propose une aide à la mobilité internationale des étudiants de l’enseignement supérieur (études ou stage) d’un montant variant de 200 à 1 000 euros selon les situations.

Certaines municipalités attribuent des bourses municipales d’enseignement supérieur qui peuvent venir en complément d’autres. Contactez la mairie de votre lieu de résidence.

Les bourses de mobilité Rotary

La Fondation Rotary est une organisation mondiale de décideurs, organisée en clubs. Sa mission est à la fois humanitaire et internationale. La fondation Rotary offre plusieurs bourses de mobilité aux étudiants mais le parrainage par un Rotary-Club est obligatoire.

Financer son projet personnel

La Fondation de France aide chaque année des jeunes âgés entre 18 et 30 ans à réaliser une vocation ou un projet professionnel. Les domaines sont variées : l’art, la recherche, l’artisanat, la culture, l’action sociale, les sciences et techniques, l’environnement, etc. Une vingtaine de bourses sont attribuées par l’intermédiaire du concours Déclics Jeunes.

« Expériences de Jeunesse » est un dispositif de la Région Grand Est. C’est un soutien financier (jusqu’à 2000 €) accessibles aux jeunes âgés de 15 à 29 ans. Il vise à leur permettre de vivre une expérience à dimension professionnelle ou citoyenne, qu’elle soit culturelle, sportive, éducative ou environnementale… Dans le cadre des “projets citoyens”, l’engagement peut avoir lieu à l’international.

A noter également, pour les plus jeunes, les bourses de la Fondation Zellidja.

 

Rédacteur : Raphaël P.
Date de mise à jour : 23/03/2021