Partir au pair

au pair
Partagez

Le séjour au pair est un moyen économique pour partir à l’étranger qui permet de découvrir une culture, un pays et d’améliorer ses compétences linguistiques, tout en vivant et travaillant dans un environnement familial.

Les principes du séjour au pair

Partir au pair permet de vivre dans une famille d’accueil d’un autre pays, pour s’occuper des enfants, effectuer des tâches ménagères et participer à la vie familiale. En contrepartie, vous êtes nourris, logés  et recevez de l’argent de poche (de 80 à 120€ par semaine selon les pays). Vous travaillez entre 30 et 40 heures par semaine avec 1 à 2 journées complètes de repos.

Où partir au pair ?

Il est possible de partir dans différents pays européens mais aussi aux Etats-Unis, Canada, Australie et Nouvelle Zélande, avec des conditions spécifiques d’accueil et des démarches administratives différentes selon les pays. Le séjour au pair dure en général de 9 à 12 mois, mais il y a des possibilités de séjours plus courts, par exemple pendant les vacances d’été.

Qui peut partir ?

En général, il n’y a pas de conditions particulières à remplir. Avoir entre 18 et 30 ans et un peu d’expérience en matière de garde d’enfants. Souvent, les familles privilégient des jeunes filles, mais il existe quelques possibilités pour les garçons.

Pour partir au pair il ne faut pas être bilingue. Un niveau de base suffit pour les principales destinations européennes. En revanche, un niveau intermédiaire est requis pour les Etats-Unis. Pendant votre séjour, vous pourrez prendre des cours de langue qui seront en général à votre charge.

Comment partir ?

Certaines candidates au départ, par sécurité et pour rassurer leurs parents, préfèrent passer par une agence de placement au pair (coût d’environ 300 €). De nombreuses agences existent, pour beaucoup d’entre elles membres de l’Union Française des Agences Au Pair (UFAAP).

Mais il est également possible de consulter des sites de mise en relation directe, gratuits :

Dans ce cas, il est conseillé de bien échanger et discuter avant avec sa future famille d’accueil et d’être vigilant aux annonces présentées. Les abus existent… (trop d’heures de travail, hébergement limite confortable…).

Rédacteur : Raphaël P.
Date de mise à jour : 29/03/2021