Alternance : se former en entreprise

L'alternance permet d'apprendre un métier en entreprise.
Partagez

Vous souhaitez acquérir une expérience en entreprise pour trouver un emploi plus facilement et vous qualifier professionnellement ? Vous avez entendu parler de l’alternance. Mais, savez-vous ce que cela signifie concrètement ?

Basée sur un enseignement qui mêle cours et expérience en entreprise, l’alternance permet de se former et d’obtenir un diplôme en travaillant.

L’alternance, de multiples intérêts

Suivre une formation en alternance est bénéfique à plusieurs niveaux. Tout d’abord, cette formule séduit les employeurs qui recherchent des candidats rapidement opérationnels. Conséquence : la majorité des alternant·e·s décrochent un poste au terme de leur formation.

Autre point positif : l’alternance permet d’apprendre un métier et d’obtenir un diplôme tout en étant rémunéré. Elle permet donc de financer ses études.

Deux types de contrat pour se former en alternance

L’alternance implique la signature d’un contrat entre l’alternant et l’entreprise d’accueil. Il existe deux types de contrats.

Le contrat d’apprentissage est destiné aux 16-30 ans mais également aux personnes en situation de handicap, aux sportifs de haut niveau ou aux créateurs ou repreneurs d’entreprise sans limite d’âge. Il permet d’obtenir un diplôme de niveau CAP (Certificat d’aptitude professionnelle) à master. La rémunération oscille selon les cas, entre 27 et 100 % du Smic dont le montant est de 1 555 euros brut en 2021.

Le contrat de professionnalisation s’adresse quant à lui à un public plus large : jeunes de 16 à 25 ans, demandeurs d’emploi et bénéficiaires de minima sociaux (RSA, ASS…). Il permet d’obtenir un titre ou un diplôme professionnel. Il prévoit un salaire minimum de base indexé sur le Smic (à partir de 855 euros en 2021).

Pour en savoir plus, consultez la page sur l’alternance du site Service-public.

Trouver une entreprise

Quelle que soit la formule pour laquelle vous allez opter, vous devrez trouver une entreprise qui pourra vous accueillir ainsi qu’un centre de formation où vous suivrez les enseignements théoriques.

Lorsque vous aurez signé votre contrat en alternance, vous serez accompagné par un maître d’apprentissage ou par un tuteur. Vous pourrez alors commencer à vous former en travaillant.

Le rythme de l’alternance

Le rythme de l’alternance est variable (2,5 jours en entreprise – 2,5 jours en formation, une semaine sur deux, une semaine sur 3, 15 jours-15 jours…) selon le diplôme préparé et les contraintes de l’entreprise.

En règle générale, l’alternance implique un rythme soutenu (révision des cours après les heures de travail, déplacement entre le lieu de formation et l’entreprise d’accueil…). Avant de vous engager, essayez d’évaluer le temps en entreprise, les heures dédiées à la formation et aux révisions et le temps de transport pour vous organiser au mieux.

Le diplôme préparé

De nombreux cursus peuvent être préparés en apprentissage : du CAP au diplôme d’ingénieur ou au master, en passant par le bac pro, le BTS (brevet de technicien supérieur) ou les titres professionnels.

Un engagement réciproque

En tant qu’alternant, vous avez des droits et obligations. Le contrat de travail les formalise et chacun des acteurs (vous /l’entreprise/le centre de formation) doit respecter des engagements précis, notamment en ce qui concerne :

  • les missions que vous devrez mener à bien,
  • l’organisation de votre travail,
  • le tutorat,
  • la durée de travail hebdomadaire,
  • la rémunération.

Zoom sur

Le stage en entreprise
Le stage peut s’apparenter à une forme d’alternance puisqu’il s’inscrit dans un projet d’orientation et s’appuie sur une expérience professionnelle. Néanmoins, il existe des différences entre les stages et l’alternance notamment au niveau du cadre juridique (contrat de travail versus convention de stage) et de la rémunération (gratification contre salaire). Pour en savoir plus, consultez notre rubrique sur les stages.

Rédacteur : CRIJ - Christine P.
Date de mise à jour : 07/03/2021