Le contrat de professionnalisation

Contrat de professionnalisation
Partagez

Ce contrat s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, aux demandeurs d’emploi et aux bénéficiaires de minima sociaux qui souhaitent compléter leur formation initiale. Il permet de préparer une qualification du CAP au bac +5 en alternant périodes en centres de formation et en entreprise.

Vous avez entre 16 et 25 ans et souhaitez développer vos compétences pour trouver un emploi ? Au même titre que les contrats d’apprentissage, les contrats de professionnalisation permettent de se former à un métier et d’obtenir un diplôme en alternance.

Qui peut bénéficier d’un contrat de professionnalisation ?

Le contrat de professionnalisation est accessible aux :

  • jeunes de 16 à 25 ans, sans qualification ou ayant besoin de se former pour entrer dans la vie active
  • demandeurs d’emploi (jeunes et plus de 26 ans)
  • bénéficiaires de certains minima sociaux comme le revenu de solidarité active ou l’allocation aux adultes handicapés.

Pour en savoir plus, vous pouvez visionner une vidéo de la fondation Infa, spécialisée dans la formation professionnelle.

Le contrat de professionnalisation : pour quelles formations ?

Basé sur l’alternance, le contrat de professionnalisation permet d’obtenir des diplômes et qualifications reconnues par l’Etat et par les employeurs. Jusqu’en décembre 2021, les contrats pro peuvent cependant déroger à cette règle et permettre l’acquisition de compétences différentes des qualifications conventionnées.

Durée et temps de formation

Si vous signez un contrat pro, vous serez en formation pendant une période de 6 à12 mois (36 mois dans certains cas). Pour plus de détails, consultez le site service public.

Le temps de formation ne peut dans tous les cas, pas être inférieur à 150 heures par an. Il représente en général entre 15 et 25 % de la durée du contrat.

La formation est assurée par l’employeur ou par un organisme agréé. L’alternant est accompagné par un tuteur au sein de l’entreprise.

Des rémunérations variables

Si vous signez un contrat de professionnalisation, vous aurez le statut de salarié. Vous signerez un contrat à durée déterminée ou indéterminée. Vous percevrez une rémunération comprise entre 55% du et 100% du Smic en fonction de votre âge et de votre niveau de qualification.

Ainsi, si vous avez moins de 21 ans, vous toucherez un salaire brut compris entre 855 et 1 011 euros, et entre 1 088 et 1 244 euros si vous avez plus de 21 ans.

Si vous avez plus de 26 ans, votre salaire ne peut pas être inférieur au Smic (1 555 € mensuels en 2021) ou à 85 % de la rémunération minimale prévue par la convention collective de l’entreprise.

Contrat de professionnalisation : où trouver des offres ?

Diverses structures peuvent vous aider à trouver des offres de postes accessibles en contrat de professionnalisation. Vous pouvez notamment contacter un conseiller d’une mission locale, de Pôle emploi ou d’un Cap emploi, si vous êtes en situation de handicap.

Vous pouvez également vous rapprocher de centres de formation tels que l’Afpa (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes), les Greta, groupements d’établissements qui proposent des formations pour adultes ou les CFA (Centres de formation des apprentis).

D’autres organismes peuvent également vous accompagner dans vos démarches, notamment les centres d’aide à la décision qui dépendent des chambres des métiers et de l’artisanat, les chambres d’agriculture ou les chambres d’industrie et de commerce.

Sur Internet, pensez à consulter le site alternance.emploi.gouv.fr.
Il recense plus de 12 000 offres en apprentissage et en professionnalisation dans le secteur privé ou le public.

Conseils du pro

Démarcher les employeurs
Lorsque vous recherchez une entreprise, n’hésitez pas à multiplier les contacts et à relancer les employeurs au bout d’une dizaine de jours ! Pensez aussi à vous rendre sur les forums qui ont lieu près de chez vous… D’autres conseils dans notre article « trouver une entreprise ».

Rédacteur : CRIJ - Christine P.
Date de mise à jour : 08/03/2021