L’année de césure internationale en cours d’étude

césure internationale
césure internationale
Partagez

De plus en plus de jeunes français.es envisagent de vivre une expérience à l'étranger dès l'obtention du Bac, à l'image de certains de leurs voisins européens. Mais de nombreux établissements d'enseignement supérieur encouragent aussi leurs étudiants à vivre une telle césure internationale pendant leur cursus d'étude. Alors, quelle mobilité choisir à cette occasion ?

Comme pour les jeunes bacheliers souhaitant réaliser leur césure internationale dans le cadre de leur vœux Parcoursup, les possibilités de manquent pas. Il est par exemple possible de partir :

  • En tant que jeune volontaire dans le cadre du Corps Européen de Solidarité ou du Service civique
  • Tout simplement comme jeune au Pair
  • En organisant son propre voyage…

Retrouvez ces possibilités sur notre page dédiée : l’année de césure internationale Parcoursup.

A ces mobilités plutôt « organisées », s’ajoutent d’autres formes de mobilités qui requièrent un peu plus d’autonomie ou de préparation :

  • Le Permis Vacances Travail (PVT) est un visa particulier, qui permet aux jeunes français de voyager dans une quinzaine de dans le monde (Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, Japon…) tout en étant autorisé à travailler pour subvenir à ses besoins pendant son séjour. Retrouvez notre info spécial PVT.
  • Il y a aussi la possibilité de partir pour trouver un job. En Europe, la démarche est plus facile car en tant que jeune européen il est possible de travailler dans n’importe quel pays européen avec sa simple carte d’identité. La réglementation y est très simple. Hors Europe, les choses se compliquent un peu, mais il existe des opportunités selon les pays. Comment trouver des offres de jobs ? Comment faire sa propre prospection ? Retrouvez tous nos conseils sur notre page d’info « Trouver un job à l’étranger » et participez à nos ateliers « Trouver un job à l’étranger ».
  • Un certain type de missions de solidarité internationale sont accessibles, même si l’on a pas de formation très spécialisée. Des organisations proposent à un public Etudiant, des missions partout dans le monde, d’une durée de quelques mois. Bien souvent, pour participer à ces missions, il est demandé des frais d’adhésion et de participation au projet. Inutile de contacter les grandes ONG de solidarité internationale qui recherchent des candidats sur des mission de longue durée, titulaires de diplômes et d’expériences bien spécifiques (logistique, agronomie, gestion de projets, médical, éducatif…).

 

 

Rédacteur : CRIJ - Raphaël P.
Date de mise à jour : 12/07/2022