Un job avant 18 ans

Partagez

Une première expérience en étant mineur, c’est possible ! Identifiez vos atouts, les secteurs et…suivez les bonnes pistes.

Vous avez 16, 17 ans et vous voulez trouver un job pour les vacances ? La grande majorité des employeurs privilégient le recrutement de jeunes de plus de 18 ans.

Alors, à vous de convaincre les employeurs !

Quelques conseils avant de commencer :

  • Mobilisez votre réseau de proximité

Parlez de votre recherche autour de vous : famille, amis, voisins, commerçants…
Pensez aussi à exploiter votre profil Facebook et faites appel à vos amis pour démultiplier vos chances. Votre dynamisme et votre motivation seront les meilleurs atouts pour convaincre.

  • Préparez vos candidatures en mettant vos atouts en avant !

Vous avez peu d’expériences professionnelles mais vous avez d’autres expériences, des aptitudes et des compétences à valoriser : informatiques, linguistiques, une bonne mémoire, le sens du contact, un stage, du baby-sitting, une implication dans une association, de l’aide à une personne de votre entourage, la participation à des projets dans votre établissement scolaire…

Vous n’avez pas le permis mais vous êtes facilement mobile : transports en commun, scooter, covoiturage, entourage disponible…

Rédigez votre CV et votre lettre de motivation en mettant en avant ces atouts.

La rémunération

Pour les employeurs, vous embaucher signifie un coût salarial moins élevé. La rémunération versée aux mineurs ayant moins de 6 mois d’activité professionnelle est de 80 % du Smic de 17 à 18 ans. Toutes les infos sur le site de l’Urssaf.

Les secteurs qui vous sont le plus accessibles

  • Les services à la personne : courses, garde d’animaux…

Faire les courses, arroser et tondre des jardins, visiter des personnes âgées, garder des animaux, nettoyer des voitures, donner des conseils informatiques…

Demandez à votre votre entourage familial et amical, des associations de services aux particuliers, petites annonces dans les commerces de proximité…

  • Les travaux saisonniers agricoles (vendanges, palissage en Champagne et Alsace)

Ramassage de fruits et légumes (Alsace, Lorraine), conditionnement, vendanges, auprès des coopératives, exploitations de proximité et en direct avec les producteurs sur les marchés.

Consultez les offres sur Anefa ou Pôle emploi.

  • L’animation

L’animation, c’est l’encadrement de groupes d’enfants et/ou adolescents sur leur temps de loisirs dans des MJC, Centres sociaux, les services d’animation jeunesse des mairies….

Vous devez avoir 17 ans minimum et être titulaire ou stagiaire du BAFA (Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur).
Quelques postes d’animateurs sont ouverts sans l’obtention du BAFA.

Pour trouver des offres : Planet Anim; Job Anim, Urgent Saisonnier, …

  • Le baby-sitting

Garde d’enfants ponctuelle au sein du domicile parental, récupération des enfants à la sortie de l’école.

Demandez à votre entourage familial et amical, déposez des petites annonces dans les commerces de proximité, dans les boîtes aux lettres des immeubles de votre quartier, le bouche à oreille, les associations locales pour des dépannages d’urgence et occasionnels…

Si vous avez des frères et soeurs plus jeunes, n’hésitez pas à le faire savoir.

Pour trouver des offres : Yoopies.frBebe-nounou.frYoopala.comNounou-top.fr

Les plans B – Si vous ne trouvez pas…

Ne vous découragez pas si vous ne trouvez pas de job.

Si vous avez 17 ans, vous pouvez par exemple passer le Bafa (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur), ce qui facilitera votre recherche de job l’année suivante.

  • Faire du bénévolat

Vous pouvez faire du bénévolat, ce qui vous permettra d’acquérir une nouvelle expérience que vous pourrez ensuite valoriser sur votre CV. Contactez les différentes associations qui existent près de chez vous, devenez bénévole pour un festival, ou dans le domaine social …

Vous pouvez aussi faire les chantiers de jeunes ou chantiers d’été qui vous permettront de vous investir sur des projets collectifs (restauration de monuments historiques ou environnement…).

Conseils du pro

Le travail au noir : une fausse bonne idée !

Pas de droits en cas d’accident du travail, pas de reconnaissance sociale (sécurité sociale, chômage, retraite…) et l’employeur peut ne pas vous rémunérer !

Rédacteur : CRIJ - Christine P.
Date de mise à jour : 26/10/2019

Praesent eleifend diam Aliquam venenatis ultricies pulvinar facilisis leo. fringilla commodo