Entrer en filière sélective

Partagez

Classe prépas, BUT, BTS, grandes écoles…, certaines filières sont accessibles sur dossier ou concours… Nos conseils pour vous préparer au mieux à passer les épreuves de sélection.

Après le bac, si vous envisagez de vous inscrire à la fac, vous n’aurez a priori pas à participer à un processus de sélection. Néanmoins, si le nombre de candidats est trop élevé par rapport aux places disponibles, un tirage au sort peut être effectué et votre candidature peut être refusée. D’autres options vous seront alors proposées.

Quoi qu’il en soit, si vous devez vous inscrire en première année d’enseignement supérieur, vous devrez dans la majeure partie des cas, effectuer vos souhaits sur la plateforme Parcoursup.

Plusieurs cursus sont pour leur part sélectifs : ils sont accessibles sur dossier et éventuellement sur épreuves ou concours. Pour mettre toutes les chances de votre côte, vous devez prendre le temps de bien vous préparer.

Des filières sélectives

Qu’ils soient publics ou privés, de nombreux établissements sélectionnent les candidats à l’entrée. Vous aurez ainsi à participer à un processus de sélection si vous vous orientez vers un Bachelor universitaire de technologie (BUT), un Brevet de technicien supérieur (BTS), un Dnmade (Diplôme national des métiers d’art et du design), un DNA (Diplôme national d’art), ou si vous souhaitez intégrer une école d’ingénieur, un institut d’études politiques, une école de management, une école vétérinaire…

Le dossier de candidature

Pour recruter les étudiants, les responsables de ces filières commencent par une analyse des dossiers de candidature. Sont notamment étudiées les notes, les commentaires et appréciations des professeurs.

Une attention particulière est également portée à la lettre de motivation. Il est donc important d’y accorder un soin particulier. L’enjeu est de mettre en avant votre projet professionnel en expliquant en quoi la formation sera fondamentale pour le mener à bien.

Plus vous aurez une idée précise de votre projet, plus le jury le sentira et sera convaincu. N’hésitez pas à mentionner les stages que vous avez effectués et vos expériences (activités associatives, missions humanitaires, voyages, loisirs…). Essayez de les mettre en lien avec votre projet et le cursus envisagé.

Des épreuves, un concours

Pour intégrer certaines filières, vous devrez participer à des épreuves ou à un concours. Il peut comprendre des tests, épreuves écrites, oraux…) pour lesquels il est nécessaire de vous préparer plusieurs mois à l’avance.

Réviser

Commencez par consulter les informations transmises par l’établissement sur son processus de sélection, ses annales, les résultats des candidats, le taux d’admis.

Mettez en place un planning : listez tout ce que vous devez étudier ou revoir et définissez les temps dédiés aux révisions. Aidez-vous de supports : livres, manuels, tutoriels, Moocs (Massive open online courses)…

Les organismes de formation à distance comme le Cned (Centre national d’enseignement à distance) peuvent par ailleurs proposer des modules pour se préparer à certains concours. Vous pouvez également participer à des stages. Proposés par des centres de formation et encadrés par des enseignants, ils coûtent d’environ 300 à 2 000 euros.

Se préparer à l’entretien

Si vous avez réussi les épreuves d’admissibilité et que vous devez participer à un entretien, préparez-vous. Pensez à votre projet professionnel. Relisez votre lettre de motivation, vos arguments. Révisez les thématiques et vérifiez les actualités sur lesquelles vous pourriez être interrogé·e. Mettez-vous en condition et entraînez-vous auprès de vos proches.

 

Rédacteur : Isabelle. F
Date de mise à jour : 12/05/2021