Premier pas dans la création d’entreprise

premier pas dans la création d'entreprise
premiers pas création d'entreprise
Partagez

Vous souhaitez créer une entreprise ? Avant d’évaluer la pertinence de votre projet, commencez par prendre conscience de ce que cela implique en matière d'engagement et d'investissement et pesez le pour et le contre.

2020 a été une année record en matière de création d’entreprises. Près de 850 000 entreprises ont  fait un premier pas dans la création d’entreprise et ont en effet vu le jour en France l’an dernier, notamment dans les secteurs du transport et de l’entreposage ou du commerce et des activités immobilières. Les entrepreneurs sont plutôt jeunes ; ils ont 36 ans en moyenne et 4 sur 10 sont des femmes.

La création de votre propre activité vous tente aussi ? Avant de faire un premier pas dans la création d’entreprise, posez-vous les bonnes questions.

Les motivations du créateur

Chaque année, la création d’entreprise séduit des milliers de Français pour diverses raisons :

  • Le fait d’être son propre patron, d’être indépendant, de ne pas avoir de compte à rendre à une hiérarchie,
  • L’envie de développer un projet, et de monter son propre business,
  • Le désir d’un nouvel horizon professionnel, et d’affronter de nouveaux défis,
  • Une idée nouvelle de produit, de service ou de marché,
  • La volonté d’augmenter ses revenus…

Un investissement nécessaire

Mais il faut cependant être conscient de la réalité qu’implique le fait d’être chef d’entreprise, et potentiellement d’être auto-entrepreneur. Au début de l’activité, vous ne verrez probablement pas vos revenus augmenter. Durant les premières années, d’ailleurs nombreux sont les chefs d’entreprise qui ne se rémunèrent pas.

Par ailleurs, pour être son propre patron, il faut faire des démarches afin d’être « entrepreneur ». Ce qui signifie avoir un statut différent que celui d’un employé, des formalités différentes, un statut juridique différent, etc.

Le rythme de travail est souvent soutenu entre les recherches de financement, les rendez-vous, l’élaboration du projet, les démarches administratives, la recherche de salariés ou tout simplement la gestion de sa société.

En tant que chef d’entreprise, vous devrez savoir vendre vos produits ou vos services aux clients, acheter ce dont vous avez besoin pour assurer la production, savoir gérer la trésorerie et anticiper, évaluer en permanence la satisfaction client… Vous devrez également faire vos déclarations et paiements, le tout sans oublier de gérer votre temps et de garder des disponibilités pour vos proches et pour vous-même.

Evaluer son projet, et comment le mettre en place

Après avoir pesé le pour et le contre, réfléchissez à votre idée de projet, et comment vous voulez le mettre en place votre plan d’action.

Le choix du secteur dans lequel vous souhaitez créer votre société est-il porteur ? Comment l’idée est-elle apparue ? Avez-vous constaté par vous-même l’absence de services ou de produits dans votre ville ? Avez-vous entendu parler d’un concept innovant que vous souhaitez reproduire ? Qu’est-ce qui vous permet de croire que votre idée est bonne ? Est-ce que vous souhaitez que votre société soit à un endroit précis ou en ligne ?

Si un produit ou un service n’existe pas, demandez-vous pourquoi. Est-ce par choix ? Est-ce parce que personne n’a pensé à le lancer ou est-ce par absence de clients ? Certains concepts peuvent par exemple bien fonctionner dans des grandes villes mais ils auront plus de mal à « prendre » dans des villages.

Toutes ces questions sont importantes pour mettre en avant un plan d’action. Faire des études de marché, questionner vos potentiels clients sont des étapes clés pour mettre en marche le projet.

Réfléchissez aussi à vos propres atouts et compétences : sont-ils en adéquation avec votre projet ? Si par exemple, vous envisagez d’ouvrir une boutique, avez-vous des compétences commerciales et le sens de la relation client ? Si vous vous orienter vers le secteur de la petite enfance, avez-vous les diplômes requis ? Sinon, êtes-vous prêt·e à vous former pour votre activité ?

Parlez de votre projet à vos proches ; effectuez un sondage, demandez-leur des conseils et ce qu’ils pensent de votre idée d’entreprise, s’ils seraient prêts à acheter vos produits, à devenir clients de votre business… Vous pouvez aussi obtenir conseils et information auprès de diverses structures qui peuvent vous informer sur les démarches et formalités, comment obtenir des financements, quelles étapes respecter, etc.

Si votre projet paraît viable, vous allez devoir avancer étapes par étapes pour approfondir votre réflexion et commencer à chercher des soutiens et des financements pour votre entreprise. En tant qu’entrepreneur, vous pourrez bénéficier de divers dispositifs. La région Grand Est propose notamment des aides financières aux jeunes entrepreneurs, d’un montant de 500 à 5 000 euros.

Rédacteur : Alexis - CRIJ CA
Date de mise à jour : 26/09/2022